Normandie Adoption


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La stérilisation, pour préserver les animaux domestiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zazzoon2
Administrateur
Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2592
Age : 11
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 08/07/2006

MessageSujet: La stérilisation, pour préserver les animaux domestiques   Sam 14 Oct 2006 - 16:28

Citation :
LES AVANTAGES DE LA STÉRILISATION

Il a été prouvé qu'une sécrétion permanente d'hormones sexuelles ou un dérèglement dans la sécrétion de ces hormones est à l'origine de nombreuses maladies de la chienne adulte.
Ces maladies sont généralement localisées à l'appareil reproducteur, mais elles peuvent atteindre parfois l'organisme entier.
En faisant enlever les ovaires à votre chienne, vous supprimerez les glandes qui sécrètent ces hormones sexuelles et diminuerez de façon importante le risque d'apparition de ces maladies.

Les maladies de l'appareil reproducteur

De nombreuses chiennes développent à partir d'un certain âge des kystes au niveau des ovaires.
Ces kystes ne sont pas cancéreux, mais ils induisent une sécrétion augmentée et permanente d'hormones, ce qui a pour conséquence des chaleurs prolongées ou plus fréquentes et des risques d'infection utérine.
Les tumeurs mammaires sont malheureusement fréquentes chez la chienne.
Elles pourraient être évitées, à 99,5%, par une stérilisation précoce, c'est à dire avant les premières chaleurs. Si la chienne est stérilisée avant les deuxièmes chaleurs, ce taux est de 92 %.
En effet, la quasi-totalité de ces tumeurs ne se produisent que si les mamelles de la chienne ont subi une "imprégnation hormonale", qui a lieu lorsqu'elle est en chaleurs.
Le pyomètre est une infection très grave de l'utérus qui, si elle n'est pas soignée à temps, peut entraîner la mort de la chienne. Il est favorisé par un déséquilibre hormonal. Une grande quantité de "pus" s'accumule à l'intérieur de l'utérus.
Le traitement le plus efficace lors d'un pyomètre est une ovario-hystérectomie (ablation de l'utérus et des ovaires).
Cette opération, bien supportée par une chienne en pleine santé, ne l'est malheureusement pas par une chienne malade.
En effet, le pyomètre évolue souvent depuis plusieurs semaines quand il est diagnostiqué.
Lors d'un pyomètre à un stade avancé, la chienne risque une rupture de l'utérus qui entraîne une péritonite très grave; elle risque également une atteinte des reins car cette infection entraîne la production de toxines à toxicité rénale.

Les maladies générales

L'action des hormones sexuelles (oestrogène et progestérone) se fait aussi au niveau d'autres organes, et peut être à l'origine de maladies graves.
C'est le cas notamment du diabète, maladie qui peut être favorisée par un dérèglement hormonal.

Les maladies "comportementales"

La stérilisation permet d'éviter les inconvénients des chaleurs (attirance des mâles, fugues, pertes de sang, hurlements, énervement).
La grossesse nerveuse est un phénomène purement hormonal, qui se traduit par une modification du comportement associé à des changements physiologiques.
Elle se produit environ deux mois après les chaleurs.
La chienne se comporte comme si elle allait avoir des petits: elle se fait un nid, elle peut devenir agressive...
Puis peu à peu, ses mamelles se gonflent de lait. La chienne peut également adopter un objet comme si c'était son petit, son appétit est variable, soit diminué, soit augmenté.
Si votre chienne présente une grossesse nerveuse, votre vétérinaire vous donnera le traitement adapté sous forme de comprimés ou de gouttes buvables.
Malheureusement, ce traitement n'agit que temporairement et il est très probable que d'autres grossesses nerveuses aient à nouveau lieu par la suite. Certaines chiennes ont une grossesse nerveuse après chaque période de chaleurs.
Seule la stérilisation par ablation des ovaires résout définitivement ce problème.
Permettre à sa chienne d'avoir une portée n'évitera pas la récidive, car les grossesses nerveuses ne traduisent pas un besoin pour la chienne d'avoir des petits, mais juste une surproduction d'hormones.
Les autres modifications comportementales associées à la stérilisation
Il est fréquent de dire qu'une chienne stérilisée est moins active, plus grosse et moins câline qu'une chienne non stérilisée.
Il n'existe aucune règle quant au changement comportemental d'une chienne après l'ablation des ovaires. Ceci dépend avant tout de son caractère, de son mode de vie et de l'âge auquel l'intervention a eu lieu.
Une chienne stérilisée jeune restera peut-être plus joueuse et vive, mais encore une fois, cette hypothèse n'est pas à généraliser.
Source

Citation :
Combattre les idées reçues

• Une chienne ou une chatte doivent avoir au moins une portée dans leur vie pour leur santé et leur comportement.

Faux. Cette idée reçue n’a aucun fondement scientifique. La reproduction ne présente pas de bénéfice pour la santé, ni pour le comportement. Au contraire, la gestation et la mise bas peuvent présenter des risques : césarienne lors de difficulté à la mise bas, infections mammaires, crises de tétanie de la chienne après la naissance des chiots ...

• Un animal castré devient obèse.
Pas forcément. Si l’ablation des glandes sexuelles peut en effet prédisposer certains animaux à l’embonpoint, une alimentation maîtrisée et un exercice physique régulier permettent de les maintenir à leur poids de forme.

• Une chienne stérilisée présente des risques d’incontinence.

Vrai et faux. Cela existe (et peut survenir des années après l’intervention chirurgicale), particulièrement dans les races de grand format, mais ne touche pas toutes les chiennes. Un traitement médical existe. Pour éviter cet inconvénient, il est recommandé de pratiquer la stérilisation par deux incisions sur les flancs plutôt que par voie médiane ventrale.

• Il est inutile de faire stériliser une chienne âgée que l’on vient d’adopter.

Ca dépend. Si elle risque d’être saillie de façon inopportune, l’opération est recommandée. Contrairement à l’espèce humaine, la ménopause n’existe pas chez les chiennes et elles peuvent être fécondées toute leur vie.

• Les traitements contraceptifs médicaux présentent un risque et ne peuvent pas être administrés au long cours.

Vrai. Il n’existe pas de contraceptif efficace et sûr chez la chienne et la chatte. Un traitement hormonal ponctuel peut être administré pour une occasion précise (vacances) mais pour un effet permanent, seule la stérilisation chirurgicale est conseillée. La pilule contraceptive est un poison a long terme pour les chattes!
Source

Je vais conclure par deux choses:
-La stérilisation est donc très importante: la non stérilisation des animaux domestiques est responsable des abandons et des euthanasies: Placer des chatons et des chiots, avec une portée de 2 a 5 chiots, n'est pas facile ( sachant qu'un animal vit en moyenne 10 ans pour un chien, et 15 ans pour un chat!) il faut donc trouver a chacun un bon foyer! Chaque années des millions de chatons et de chiots sont euthanasiés faute de ne pas avoir trouvé de famille, et surtout parce que la mère n'était pas stérilisée! (sans parler des adultes)
- Allez voir cette vidéo (certaines images peuvent choquer, mais c'est la triste vérité)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
La stérilisation, pour préserver les animaux domestiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La stérilisation, pour préserver les animaux domestiques
» La stérilisation, pour préserver les animaux domestiques
» La stérilisation, pour préserver les animaux domestiques
» Questionnaire pour la garde d'animaux domestiques
» Agir Pour Protéger les Animaux Réunionnais (APPAR)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Normandie Adoption :: Haute-Normandie :: Adoptions Chiens-
Sauter vers: